La Dombes, une région riche en châteaux

Le château d'Ambérieux en Dombes 

Donjon du château d'Ambérieux en Dombes dans la Dombes

Tour ronde du château d'Ambérieux en Dombes dans la Dombes

Localisation

Commune du canton de Saint Triviers

 Bourg rural de 1400 habitants 

 Altitude 300 m

Visite du château :

Le site est la propriété de la commune et le château a été classé monument historique en 1905.

 

Visite commentée et gratuite le jeudi de 11h à 12 h , le samedi de 14 h à 15 h et sur rendez-vous.

Date d'ouverture de  juin à septembre

 

Hors saison sur rendez vous

Contact téléphonique les lundi, mardi, jeudi et vendredi après midi au syndicat d'initiative

 

: 33 (0)4 74 00 84 15

: 33 (0)4 74 00 84 04
 33 (0)6 74 35 53 88 

 

Trévoux

: 15 km

Pérouges

: 30 km

Villefranche sur Saône

: 15 km

Lyon

: 30 km

Villars les Dombes

: 12 km

Paris

: 450 km

Ars sur Formans

: 6 km

Châtillon sur Chalaronne

: 15 km

Aéroport Lyon Satolas/Saint Exupéry

: 1 h

2 h de Paris par le TGV

(Gare de Macon Loché ou Bourg en Bresse)

Tour sud-ouest du château d'Ambérieux en Dombes dans la Dombes Vue depuis le donjon du château d'Ambérieux en Dombes dans la Dombes

  Histoire du château :

La tour qui est en réalité le donjon de l'ancien château médiéval a été classé Monument Historique le 21 juin 1905. Elle constitue le plus important des éléments du château en ruine tel que décrit par M. Jean Olivier Guilhot, Ingénieur à la Direction des Antiquités Historiques de Franche Comté.

Mentionné au XII° siècle, le château abritait encore dans son enceinte au XIX° siècle une église romane. Aujourd'hui les vestiges conservés permettent d'étudier un ensemble cohérent construit à la fin du XIV° siècle. du château avec 4 tours dont une "le donjon" est visitable. L'enceinte présente un plan trapézoïdale cantonné de tours.

L'entrée, entièrement détruite lors de la reconstruction de l'église paroissiale au XIX° siècle, est situé à l'est.

Deux tours quadrangulaires flanquent les angles sud-est et sud-ouest; la défense de l'angle nord-ouest est assuré par une tour circulaire, tandis qu'un imposant donjon de plan carré protège l'angle nord-ouest.

La courtine est pourvu d'un chemin de ronde permettant l'accès aux tours.

L'ensemble de la construction, hormis les entourages de fenêtres et de portes est réalisé en brique. Le donjon, haut de 19 mètres, mesure 9,20 mètres de coté à la base.

Il comporte cinq niveaux reliés à l'origine par des escaliers en bois : un rez-de-chaussée servant de réserve; trois étages habitables équipés chacun d'une cheminée et un étage sommital, servant à la défense, qui devait être coiffé d'un toit à quatre pans. Malgré les dimensions de l'ouvrage, la disposition de l'accès à l'étage et, à l'origine, la présence de quatre échauguettes d'angle en bois au sommet, ce donjon a un caractère résidentiel affirmé. La faible épaisseur des murs (1,20 m à la base et 0,80 au sommet), la taille des ouvertures par ailleurs non destinées à la défense, l'équipement intérieur en cheminées multiples dont les conduits disposés à l'intérieur des murs affaiblissaient les maçonneries, le choix du plan triangulaire plus habitable que les plans circulaires en vogue au XIII° siècle trahissent cette recherche du confort qui affecte les donjons de la région dès la fin du XIV° siècle. Cet édifice est daté de 1371 grâce au procédé très précis de la dendrochronologie auquel ont été soumis quelques échantillons prélevés sur les parties de bois restantes. La place de la porte d'entée du donjon est située en hauteur. L'accès de celle-ci était permis grâce à une échelle que l'on pouvait retirer ensuite. Cette pratique caractérise plutôt les ouvrages antérieurs..

La tour sud-est présente des caractéristiques très comparables: elle est datée de 1375. Bien que de dimensions intérieures réduites (4,40 m de côté), la richesse de son équipement (latrines, cheminée), sa proximité de la poterne pourraient la destiner au logement de la garde.

La destination primitive de la tour sud-ouest est difficile; celle-ci ayant été très remaniée au XV-XVI° siècle et à l'époque contemporaine. De dimension assez importante, elle semble avoir été conçue pour être habitée.

A l'opposé, la tour circulaire située à l'angle nord-ouest offre un volume intérieur ridicule; percée d'ouvertures de tir, elle devait être destinée exclusivement à la défense.

L'importance de ce château lui valut deux assauts du duc de Savoie. S'il céda en 1408, l'expédition de 1460 échoua, mettant un terme à l'expansion savoyarde sur la seigneurie de Thoire-Villars. La technique de construction de tous les ouvrages fait appel à l'emploi de briques savoyardes (dit "carrons), fabriqués sur place à partir de la terre argileuse, moulées, séchées au soleil puis cuites au four. On remarquera, au passage, les différences de cuisson allant du "cuit léger" au presque "brûlé". A noter aussi le garnissage en galets ronds de Saône à l'intérieur du mur d'enceinte vers la tour sud-ouest. Un remblaiement important à l'intérieur du site, sans doute opéré lors de la construction de l'église actuelle, cache un certain nombre d'ouvrages dans l'enceinte. Voir à ce sujet , à gauche de l'entrée de l'église, les parties supérieures d'ouvertures situées maintenant au ras du sol. En 1991, le maire attire l’attention de l’Architecte des Bâtiments de France sur le mauvais état de la partie sommitale du donjon. L’appel est entendu qui se traduit en 2010 par la pose d’un toit à l’identique de celui de l’origine avec ses quatre bretèches d’angle et sonne le renouveau d’un site qui sera aménagé. Il reste donc aujourd’hui les trois tours originelles et son donjon, visible sur son promontoire à plusieurs kilomètres à la ronde, ainsi que les bases presque complètes des anciennes courtines.

Des visites guidées gratuites de 30 à 45 mn sont organisées et conduites par les membres de l’association « Les Amis du Patrimoine d’Ambérieux en Dombes » que ce soit pour les groupes constitués ou à titre individuel ; un simple contact avec la mairie est nécessaire.


Point de vue sur la Dombes et les monts du Lyonnais depuis la terrasse du donjon.

 

Durée de la visite : 45 minutes par groupe pour raison de sécurité.

 

Les informations contenues dans cette page sont données à titre indicatif exclusivement. 

Pour d'autres renseignements  merci de contacter la mairie ou le syndicat d'initiative d'Ambérieux en Dombes

Brocanteurs/

Antiquaires

Les châteaux

Les étangs

Les circuits

Les marchés

Les restaurants

L'hébergement

Le cheval

Les sources

Les producteurs

Les artisans

Les golfs

La pêche

Les recettes

Contactez nous

Les partenaires

Tous droits réservés.   

Dernière révision : 26 avril 2013 .

Liez votre site avec  La Dombes

 La Dombes est auditée par