Un thou, un élément essentiel du paysage des étangs de la Dombes

Bandeau general de La Dombes dans l'Ain

La Dombes, une région riche en châteaux

Un thou, un élément essentiel du paysage des étangs de la Dombes

  Le château de Belvey à Dompierre sur Veyle

 

Localisation :

 

Bourg en Bresse

:  18 km

Villars les Dombes

:  17 km

Villefranche sur Saône

:   49 km

Châtillon sur Chalaronne

:   25 km

Chalamont

:   10 km

Pont d'Ain

:   14 km

Genève

:   105 km

Paris

:   414 km

Aéroport Lyon Satolas/Saint Exupéry

:  54 km

2 h de Paris par le TGV
 (Gare de Macon Loché ou Bourg en Bresse)

 

Visite du château :

 

Propriété privée

Ne se visite pas 

 

 

 

 

Histoire du château :

En 1272, il existait déjà sur l'emplacement du château actuel, une construction fortifiée, un "mas". Un descriptif de l'an 1300 indique que le "Mas Belvey" était un bâtiment en forme d'équerre, avec une aile nord-sud et l'autre est-ouest.

Un mur, très large, parallèle à l'aile nord-sud, protégeait la construction à l'est.

Quatre tours complétaient la défense : deux rondes, au midi, aux extrémités du mur est et de l'aile sud : deux carrés au nord, dont l'une reliait le mur est à l'aile nord. Un pont-levis, construit en face des deux tours sud, donnait accès à la cour intérieure.

Entre le XIV° et le XVIII° siècle, Belvey fut plusieurs fois incendié, plus ou moins démoli, mais toujours reconstruit, à peu près sur le même plan, et cela jusqu'en 1756, époque à laquelle on donna au château son style Louis XV.

De nos jours, les murailles est et sud ont donc disparu, et il ne reste plus que le corps de logis en équerre, la tour sud-ouest et également les vestiges d'une magnifique avenue de 460 tilleuls plantés sous Henry IV, en partie détruite sous la Révolution.

La dernière restauration de Belvey remonte à la fin du XIX° siècle. Un parc de vingt hectares fut alors créé de toutes pièces autour du château. En 1882, le propriétaire de Belvey, Léon de la Bastie, descendant de la famille Marron, passionné d'arboriculture planta "en espaliers" des centaines d'arbres fruitiers sur les murs du parc. Ce verger, à l'époque, l'un des plus remarquables de France, amena à Dompierre de très nombreux visiteurs.

Les informations contenues dans cette page sont données à titre indicatif exclusivement. 

Pour d'autres renseignements merci de contacter la mairie de Dompierre sur Veyle ou l'office de tourisme de Pont d'Ain

Brocanteurs/

Antiquaires

Les châteaux

Les étangs

Les circuits

Les marchés

Les restaurants

L'hébergement

Le cheval

Les sources

Les producteurs

Les artisans

Les golfs

La pêche

Les recettes

Contactez nous

Les partenaires

Tous droits réservés.   

Dernière révision : 07 août 2016 .

Liez votre site avec  La Dombes